10/10/2014

CAROLINE ...

En souvenir et en hommage de toute l'équipe HORS-CHAMP

librairie Masséna Nice

09:40 Publié dans infos | Lien permanent | Commentaires (0)

02/07/2014

Les jardins de l'art brut - 2ème édition

LE SAMEDI 5 JUILLET 2014 

DE 18H00 À 01H00

b671fb58e708f7dc1a90ca0bc3b5bc97_th3.JPG

OUVERTURE NOCTURNE DU MUSÉE ET DES JARDINS 

LE TEMPS D’UNE SOIRÉE, LA COLLECTION DE L’ART BRUT OUVRE SES JARDINS AU PUBLIC ET PROPOSE UNE PROJECTION OPEN AIR GRATUITE SUR GRAND ÉCRAN, CONSACRÉE À DES FILMS DOCUMENTAIRES SUR LE THÈME DES ENVIRONNEMENTS D’ART BRUT. 

EN PRÉSENCE DU SÉMILLANT PIERRE-JEAN WURTZ, DIRECTEUR DU FESTIVAL DE FILMS D’ART SINGULIER HORS-CHAMPS, À NICE. 

ENTRÉE DU MUSÉE ET SOIRÉE GRATUITE

 COLLECTION DE L’ART BRUT LAUSANNE 

Avenue des Bergières 11, CH-1004 Lausanne 

+41 21 315 25 70 – art.brut@lausanne.ch – www.artbrut.ch 

 

Pour en savoir plus :

Si les auteurs d’Art Brut réalisent dessins, peintures, ou encore oeuvres textiles et sculptures, d’autres produisent des créations in situ. Il s’agit d’environnements situés la plupart du temps sur leur lieu de vie, où se dévoile un univers d'une densité étonnante et singulière. Maisons délirantes, jardins peuplés de figures imaginaires, cours remplies de bric-à-brac savamment orchestré : autant de perspectives sur des mondes où la créativité s’exprime sans limites. 

 

Durant cette soirée, trois documentaires seront projetés, consacrés à cinq créateurs : 

André Pailloux (1943), Arthur Vanabelle (1922), Léonce Durette (1932-2011), Roger Ouellette (1916-1999) et Lionel Thériault (1931). 

Chacun d’eux a créé, en France pour les deux premiers, au Québec pour les trois autres, desenvironnements réalisés à partir de matériaux de récupération essentiellement. 

Certains dégagent une grande poésie, comme les éoliennes d’André Pailloux, près des Sables d’Olonne, et les vire-vents de Léonce Durette, en Gaspésie. De plusieurs mètres de hauteur, leursinstallations envahissent le jardin de leurs petits pavillons, le transformant en une forêt hypnotique et multicolore. 

D’autres environnements, comme celui d’Arthur Vanabelle, racontent en filigrane l’histoire, parfois dramatique, d’une région : ses avions, fusées ou tanks grandeur nature dispersés sur son terrain et sur les toits de sa maison rappellent le traumatisme des deux Guerres Mondiales dans les Flandres. 

Pour sa part, les figures imposantes en ciment peint de Roger Ouellette qui habitent sa demeure et ses alentours, à Charlevoix, évoquent les personnages mythiques ou réels qui l’ont marqué au cours de sa vie -la Collection de l’Art Brut possède l’une de ces statues. Quant aux architectures et aux drapeaux rouges et blancs installés par Lionel Thériault sur son vaste terrain exposé aux quatre vents, dans le Bas-Saint-Laurent, ils traduisent son amour pour son pays, le Canada ! 

 

 

FILMS PROJETÉS 

 

-Les tourne-vents d’André Pailloux, d’Andress Alvarez et Philippe Lespinasse, France, 2014, 10’ 

Ancien peintre naval, André Pailloux remplit le jardin de son modeste pavillon de Brem sur Mer d’une multitude d’éoliennes colorées construites à partir de matériaux de récupération. Philippe Lespinasse nous fait entrer dans l’univers de ce retraité hyperactif, également inventeur d’une étrange bicyclette sur laquelle il a accroché des guirlandes et des ornementations peintes à la main– un véhicule de plus de deux mètres de long pour 53 kg ! 

-Dans la cour du Roi Arthur, de Yohann Laffort, 11’, France, 1998 

À partir de la fin des années 1950, Arthur Vanabelle a récupéré et collecté toutes sortes d'objets (enjoliveurs, matériels agricoles réformés, ressorts, abat-jours, téléviseurs, vieux pneus, tôle de cuisinières, jerrican, etc.) pour confectionner des sculptures dont l'univers esthétique évoque celui des objets et engins multicolores qui ornent les manèges dans les foires. Mais ici, il s’agit de canons, de chars d'assaut, de fusées, et surtout d’avions de toutes tailles. Yohann Laffort donne la parole à cet ancien agriculteur, qui parle de son travail créatif de sa vie et de ses souvenirs, souvent douloureux. 

-L’immortalité en fin de compte, de Pascale Ferland, 81, Canada, 2003 

Dans certains villages québécois, des oeuvres frappent l'oeil de par leurs couleurs, leurs formes et leurs proportions. Elles représentent le travail acharné de créateurs d'Art Brut, des gens qui ignorent les grands courants de l'histoire de l'art. Leur passion a provoqué incompréhension et hostilité dans leur entourage et piqué la curiosité de la réalisatrice Pascale Ferland, qui a rencontré trois de ces créateurs. Lionel Thériault a transformé la ferme familiale en véritable musée à ciel ouvert, illégalement aux dires de certains. Léonce Durette a fait de sa maison une immense sculpture, au grand désarroi de son épouse. Quant à Roger Ouellette, décédé en 1999, sa fille tente de préserver ses gigantesques statues de l'usure du temps. 

 

INFORMATIONS PRATIQUES 

Soirée de projections en plein air sur des environnements d’Art Brut 

Entrée du musée et soirée gratuite. 

Petite restauration et rafraîchissements sur place par le Café de Grancy à partir de 18h00. 

La soirée sera animée de 19h00 à 22h par les DJ du Webmagazine Sonotone. 

En cas de pluie la manifestation est annulée 

(renseignements dès le mercredi 2 juillet, 17h00, au 021/ 315 25 70 ou sur www.artbrut.ch) 

Lieu des projections Horaires 

Jardins de la 18h00 ouverture des portes 

Collection de l'Art Brut 21h00 fermeture du musée 

Avenue des Bergières 11 22h00 projections 

1004 Lausanne 

01h00 fin de la soirée 

 

Matériel de presse Illustrations et dossier de presse à télécharger sur 

www.artbrut.ch sous la rubrique : 

média > dossiers de presse. 

 

Renseignements public : 021/ 315 25 70. 

art.brut@lausanne.ch 

 

Accessibilité En bus 

Depuis St-François : ligne 2, arrêt Beaulieu-Jomini. 

Depuis la gare : lignes 3 et 21, arrêt Beaulieu-Jomini. 

A pied : 25 min. depuis la gare; 10 min. depuis la place de la Riponne. 

En voiture : autoroute, sortie Lausanne-Blécherette, suivre Palais de Beaulieu. Parking de Beaulieu. 

Mobilité réduite : Les projections sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. 





 

16/05/2014

17ème Festival du film d'art singulier

Les 6 et 7 juin 2014, "C'est pas le moment de fermer les yeux"

et l'entrée est libre.

Demandez le programme...

 

 

Affiche17eme.jpg

- L'affiche de cette année est signée Fabienne YVERT -

 

 

VENDREDI 6 JUIN

 

à l'auditorium de la BMVR Louis Nucéra de Nice de 14h30 à 17h30

 

- Robert Morel de Suzel Badel 8' (médiathèque Château Arnoux)

- Petit musée de Pierre Martelanche de Philippe Lespinasse 20'

- Antonio Roseno de Lima de Erika Manoni 17' (en présence de Vincent Monod)

- L'Apothéose de d'Arthur Bispo do Rosario de Malone de Queiroz Silva 26'

- Les templiers (extrait) de et en présence du sémillant Guy Brunet 9'

- Le Plein Pays de Antoine Boutet 58' (en présence d'Alain Bouillet)

 

à La Librairie Masséna de Nice (55 rue Gioffredo) de 19h à 20h30

 

Couleurs Folies (Mary Barnes - Delphine Seyrig) de Abraham Ségal 13' (rencontre avec Alain Bouillet)

 

SAMEDI 7 JUIN

 

à l'Auditorium du MAMAC de Nice 

 

de 10h30 à 12h

 

- Visions singulières de et en présence de Mario Del Curto et Bastien Genoux 52'

 

de 14h à 17h30

 

- ACM de et en présence de Guillaume Cliquennois 26'

- Gustav Mesmer, Der Flieger de Hartmut Schoen 11' (présentation Vincent Monod)

- Le balayeur du Vélodrome de et en présence de Nicolas Thibault 6'

- Jean Branciart de et en présence de Raymond Livrozet 24'

- Le Manège de Petit Pierre (Das Karusell des melkers Pierre Avezard) de Marie-Louise Plessen et DFaniel Spoerri 7'

- Kashinathji : Monsieur Kashinath de et en présence de Christine Dory 26'

- Linda Naeff (Les couleurs habillent un peu la souffrance) de et en présence de Mario del Curto et Bastien Genoux 26'